« On a tous vu ces  paysages, le peintre a su capter la lumière au meilleur  moment. »

                                                                                      Ouest-France 23 /7/1992

 

             « La beauté de l’instinct. »                             

                                                                                       8 jours 18/7/1995

 

            « La lumière baignant avec douceur chacune de ses huiles »

                                                                                       Ouest-France 18/7/1995 

 

             « Charme et talent, voilà les adjectifs qui qualifient le mieux ce surprenant personnage. Peintre de paysages, de scènes de genres, de marines pour lesquelles il a une prédilection. Toutes huiles d’excellente facture, qui lui permettent, d’exprimer son talent de coloriste et sa sensibilité vis-à-vis d’une nature environnante qu’il admire et qu’il recherche pour sa beauté et son originalité, ce n’est pas toujours facile, mais Gérard Boukhezer aime la difficulté.

             Gérard B. n’a pas de sujet de prédilection, ses thèmes sont très variés, ce qu’il considère comme un avantage. De même qu’il ne revendique aucune appartenance à un mouvement pictural quel qu’il soit, peignant en toute liberté à la manière Boukhezer.

             Il plante son chevalet là où son inspiration lui chante. Ne travaillant qu’avec les primaires, il sait faire chanter les couleurs.

            Sur le motif, Gérard B. ne dessine pas, il attaque directement sa toile blanche. Il marque au premier coup de pinceau ou de couteau à peindre l’horizon si c’est un paysage, ou bien marque un repère si c’est un autre sujet.

            Ensuite, viennent les taches de couleurs qui en s’assemblant forment le sujet désiré. Le mélange de couleur peut se faire sur la palette ou bien sur la toile même pour donner différents effets.

             Ce qui est certain par contre c’est le caractère « totalement figuratif » de toute ses œuvres. Mais Gérard B. a aussi la passion de l’instinct.

             Gérard B. possède un art puissant, sincère, riche par ses valeurs, sa poésie, son réalisme, une peinture qui correspond à son tempérament et a ses idées, insistant sur la qualité de ses œuvres et en préférant les grands formats, c’est parce que sa peinture souvent les lui commande : l’espace lui permet de traduire toutes ses émotions issue du rapport direct avec la nature, quoiqu’il réalise de belles œuvres dans les petits formats. »                              

                                                                                       T.Demaubus, Valeurs de l’Art 1995

 

              « Quelle variété dans la peinture de Gérard Boukhezer ! Et quel souffle ! Toutes ses toiles respirent et font vibrer la couleur, claire et fraîche, un peu mate ou un peu acide, gaie et vivante. La surface de l’eau, motif récurrent dans la peinture de Boukhezer, reçoit des touches fragmentées pour indiquer la dispersion et la réflexion de la lumière. Résolument modéré, l’artiste ne sacrifie pas la forme à la lumière, le dessin à la couleur, ni même la vérité objective à la beauté de la matière picturale. Sa peinture est le témoignage sensible et pur de son idylle avec la mer et le ciel. »       

                                                                                      T.Demaubus, Valeurs de l’Art 1996

            

                « La peinture de Gérard Boukhezer dit ses jeux d’ombre et de lumière… »                                                  

                                                                                      T.Demaubus, Valeurs de l’Art 1997

 

               « Gérard Boukhezer se passionne pour les marines et les scènes quotidiennes. Il recherche, travaille sans cesse sa palette pour à chaque fois rendre avec plus de subtilité la lumière.

               Cet homme qui voyage sans cesse à travers ses toiles et qui accroche une histoire à chaque horizon, travaille depuis longtemps à un projet de voyage. Son rêve va bientôt se réaliser au Maroc. Cette terre pleine de vie et de couleurs nouvelles, lui permettra un changement radical du motif, déjà plein de promesses. »

                                                                                       B.Quentin, Valeurs de l’Art 1998

 

           Aujourd’hui, je vous présente une partie de mon nouveau travail que sont,  

                                « Les Ombres et Lumières du Maghreb »

 

       Tout le bonheur que ce voyage au Maroc m’a apporté, et toute ma passion pour ce pays, je vais essayer de vous les faire partager a travers ma peinture, et j’espère qu’à travers mes œuvres et malgré mes erreurs apparaîtra ce que j’y ai moi-même découvert.

                                                                                      Gérard Boukhezer